Google Messages y Google Téléphone son dos de las aplicaciones más utilizadas en América en los teléfonos inteligentes Android. Et pour cause, elles sont installées nativement sur des Millions d’appareils dans le monde. Malheureusement pour leurs utilisateurs, ces application ne semblent pas respecter le RGPD puisqu’elles ont visiblement été utilisées par Google pour recopilar des information sans leur consentement.

C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude, repérée par El registro. Menée par Douglas Leith, un profesor de informática del Trinity College de Dublin, elle dévoile que Google es el servicio de su aplicación SMS Google Messages y su aplicación Téléphone Google Dialer pour récolter et envoyer des données sur les communications des utilisateurs aux services Google Play, ainsi qu’au service de Google Firebase Analytics.

Parmi les données qui auraient ainsi été collectées, Google aurait mis la main sur le hash de message envoyés, ce qui lui permet de relier l’émetteur et le destinataire d’un message, mais aussi sur les horaires et la durée des appels entrantes et sortants, ce qui permettrait là encore au géant américain d’établir un lien entre l’émetteur et le destinataire d’un appel. Google aurait au pass récupéré les numéros de téléphone associés.

À découvrir aussi en video :

Le plus problématique est que Google n’informe à aucun moment ses utilisateurs de la collecte de ces données, et ne proponer una solución para desactivar la recopilación de ces information par ses services.

Dans son étude, le professeur a en effet relevé que les versions preinstallées de ces deux application n’intègrent aucune politique de confidencialité qui pourrait justifier de la collecte de ces données, alors même que Google l’exige des application tierces.
El explique que el servicio Google Takeout, que permite descargar una copia de la totalidad de los données personales que Google possède sur un utilisateur n’incluent bizarrement pas les données collectées par ces deux application.

L’étude explique toutefois que les Google Play Services indiquent que ciertas données sont collectées pour limiter la fraude et à des fins de sécurité, mais sans jamais détailer exactement quelles données sont collectées et comment elles sont utilisées.

Fuente : El Registro, Douglas Leith